24 juin 2016

[Brexit] Une (dernière) chance pour l'Europe libre des Peuples et des Nations

Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord

Honneur au Peuple britannique pour avoir fait usage de son droit à travers la consultation du suffrage populaire. Cette réaffirmation déchirante de la souveraineté populaire est un rappel envoyé à la figure de toutes les technocrates qui depuis plus de dix ans veulent imposer leur Europe à des Peuples qui refusent celle-ci.

Le Royaume-Uni ne sort pas de l'Europe rêvée mais de l'Europe cauchemardesque que nous laisse pour seul horizon la technocratie issue du traité de Lisbonne. L'Europe s'est construite en marchant sur les Peuples : les Peuples se rappellent aujourd'hui à son bon souvenir ... Le "Brexit" doit être l'occasion d'un sursaut et d'une prise de conscience de tous les leaders politiques du continent : ils doivent enfin comprendre que si l'Europe se fait sans les Peuples, l'Europe se désintégrera tôt ou tard. L'unité européenne ne peut se construire durablement qu'en se fondant sur la solide base des souverainetés populaires et des indépendances nationales ; en dehors de cette base, l'Europe ne peut être qu'un château de cartes qu'un coup de vent de l'Histoire peut balayer d'un instant à l'autre.

Espérons que la sortie de l'Union Européenne du Royaume-Uni puisse être un facteur de remise à plat de la querelle européenne ; face à ce défi, il ne faut pas répondre par "plus" mais par "mieux". Le "Brexit" ne sera pas dépassé par une nouvelle injection de fédéralisme mais au contraire par une adhésion claire et déterminée au modèle confédéral, respectueux des Nations et des Peuples - que nous avons toujours défendu.