31 mai 2015

La République brisée par les factions : le naufrage partisan du régime républicain

Logotype de la République Française

Cette semaine écoulée aura été marquée par deux grands événements politiques. Le mercredi 27 mai, l'actuel Président de la République, François Hollande, présidait à la panthéonisation de quatre grandes figures de la Résistance. Trois jours plus tard, le samedi 30 mai, Nicolas Sarkozy, ancien Président de la République, présidait aux obsèques de l'UMP, remplacé par un parti au nom polémique : "Les Républicains" (LR).

Ces deux grands moments de l'actualité ont des contenus et des dimensions très différentes mais, à notre sens, ils se rejoignent puisqu'ils illustrent tous deux l'affaiblissement d'une République déchirée par la lutte des factions politiciennes et d'innombrables divisions.

Si elle fut essentielle au processus de consolidation de la Nation française, la République est aujourd'hui un des principaux lieux de la dissolution de celle-ci. Etat des lieux d'un naufrage historique.

29 mai 2015

29 mai 2005 - 29 mai 2015 : anniversaire du rejet de la Constitution européenne

Bulletins de vote référendaires

Il y a dix ans, la France exprimait librement, et avec force, son rejet de la construction européenne telle qu'elle est menée par les élites économiques et technocratiques du continent. Par 15,5 millions de voix et 55% des votants, et ce avec une participation record avoisinant 70% (alors que l'an passé, les élections au Parlement européens n'avaient mobilisé qu'un peu plus de 40% des français), la France rejetait le traité établissant une Constitution pour l'Europe.