17 octobre 2013

[Billet d'humeur] Montée du FN : quelques chiffres à rappeler à M. Copé

Jean-François Copé

Jean-François Copé a affirmé aujourd'hui lors de la pseudo-convention sur l'inventaire du quinquennat de Nicolas Sarkozy que le Président François Hollande faisait le jeu du FN. Il a notamment, au milieu d'une grande énumération, condamné l'idée de la représentation proportionnelle qui, pour lui, n'aurait d'autre but que de faire entrer le Front Nationale à l'Assemblée. Serait-il possible pour lui d'imaginer qu'il y a aussi des raisons de sincérité démocratique derrière la volonté d'adopter un scrutin vraiment représentatif ? Mais il est vrai que M. Copé ne connaît guère la démocratie. Et sans doute encore moins la sincérité.

Dupont-Aignan populaire ? Les approximations de "Debout la République"

Affiche de la campagne présidentielle

Hier, 16 octobre, le parti Debout la République s'est fendu d'un communiqué signé de ses deux vice-présidents, Jean-Pierre Gérard et François Morvan. Ils y attaquent Franz-Olivier Giesbert. Sur ce point, je ne peux pas leur donner tort : M. Giesbert ne faisant pas, dans ses prestations guignolesques à Des paroles et des actes, une excellente publicité à sa profession.

Mais ici s'achèvent mes points d'accord avec Debout la République. Très paradoxalement, dans une démonstration magistrale de la règle "Faîtes ce que je dis, pas ce que je fais", ce communiqué fait exactement ce qu'il reproche à F.O.G. : instrumentaliser un sondage. L'art d'utiliser des chiffres pour leur faire dire ce qu'ils ne disent pas.

Le communiqué affirme que Nicolas Dupont-Aignan connaît actuellement une hausse sensible de sa popularité, chiffres à l'appui. Reprenons ces derniers, revenons aux études convoquées, et voyons ce que les chiffres nous disent exactement.