21 septembre 2013

EVENEMENT. Entretien exclusif avec Thierry Choffat, figure historique du bonapartisme



Evènement exclusif sur Renouveau Bonapartiste. M. Thierry Choffat a accepté de s'entretenir avec moi des questions qui intéressent les bonapartistes d'aujourd'hui. Figure emblématique du bonapartisme contemporain, président du CERB (Centre d'Etudes et de Recherches sur le Bonapartisme), fondateur du RB (Rassemblement Bonapartiste) en 1992 puis de FB (France Bonapartiste) en 2000, il a accepté de répondre à mes nombreuses questions, et je l'en remercie chaleureusement.

Dans le traitement de cet entretien, très long, plusieurs solutions s'offraient à moi. Soit subdiviser l'interview en plusieurs parties, postées à intervalles réguliers, soit retrancher certaines questions pour alléger l'ensemble. Ces deux solutions ne convenaient pas, pour une seule et même raison : l'entretien forme un tout cohérent de réponses extrêmement pertinentes. En retrancher une serait criminel et fragmenter la dynamique de l'interview fort dommage.

Voilà pourquoi, j'ai décidé, au final, de conserver toutes les questions et toutes les réponses, et de publier l'entretien d'un seul tenant.

L'entretien est divisé en parties : "Engagement", "Histoire", "Politique", "Famille impériale". Il s'achève par trois questions en guise de "Conclusion(s)".

Encore merci à Thierry Choffat pour nous avoir consacré tout ce temps.

Bonne lecture.


3 septembre 2013

#Non à la guerre en Syrie : hier, l'idée aurait pu être bonne ; aujourd'hui, elle est profondément nuisible.

Drapeau syrien

La situation en Syrie est absolument dramatique. Près de 110 000 personnes ont perdu la vie depuis deux ans et demi. Ces citoyens morts sont les victimes de la folie de Bachar el-Assad mais aussi celles, collatérales, des lâchetés diverses de l'Occident.

Aujourd'hui, on nous propose une intervention nécessairement destinée à renverser le président syrien, nécessairement hors de l'ONU, et nécessairement objet aux plus pathétiques joutes politiciennes.

Ce que nous aurions voulu que cette intervention fût est tout différent.