29 janvier 2013

[Analyse] Débat sur le mariage gay : quand la politique française se laisse corrompre par le dogme et la peur.

Drapeau de la communauté LGBT

Aujourd'hui, 29 janvier 2013, l'Assemblée nationale commence l'étude du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe.

Après un total de cinq manifestations, toutes plus inutiles les unes que les autres, deux manifestations d'opposants et deux manifestations de partisans, à quoi il faut ajouter une manifestation de catholiques intégristes et autres reliques médiévales, la représentation nationale va enfin pouvoir enfin statuer sur ce projet selon les modalités prévues par notre Constitution. En toute légalité et en toute légitimité. La vraie politique ne se fait pas dans la rue. La vraie politique ne se fait pas à coup de slogans démagogues et de pavés battus.

La vraie politique ne se fait pas non plus seulement dans les couloirs obscurs des assemblées parlementaires et des palais de la République. Nous regrettons solennellement que le Président de la République n'ait pas décidé une forme de consultation directe du peuple, par référendum ou voie alternative, afin de faire taire toutes ces minorités actives qui se pensent majoritaires et tous ces partis, toutes ces factions particulières, qui se prennent pour le peuple tout entier.

Toujours dans le même souci de précision et de sérieux, rejetant toute idéologie et tout dogmatisme, et n'acceptant pas de devoir répéter un discours pré-conçu à des fins électoralistes ou bassement politiciennes, Renouveau Bonapartiste a écouté pour vous toutes les opinions et lu le projet de loi déposé le 7 novembre dernier en Conseil des ministres par la Garde des Sceaux, et discuté à partir d'aujourd'hui à l'Assemblée nationale.

Cela en espérant pouvoir vous fournir des éléments assez précis et assez clairs pour que vous forgiez votre propre opinion sur cette question. En toute souveraineté individuelle, loin des mensonges et du prêt-à-penser, populiste ou angélique, dont nos responsables politiques nous assomment.

27 janvier 2013

Humeurs bonapartistes (semaine n°4)



Semaine du 21 au 27 janvier 2013
David Cameron : un rendez-vous manqué avec l'Histoire européenne.
La position d'homme d'Etat de François Fillon sur le Mali.
L'Autriche conserve le service militaire : et si la France repensait la JAPD ?

22 janvier 2013

Noces d'or franco-allemandes : de la nécessité de l'adultère diplomatique


Konrad Adenauer et Charles de Gaulle

En ce cinquantième anniversaire de la signature du traité de l'Elysée, le 22 janvier 1963, entre le président français Charles de Gaulle et le chancelier allemand Konrad Adenauer, Renouveau Bonapartiste publie de nouveau un article consacré à l'équilibre des alliances infra-européennes, initialement mis en ligne le 8 juillet dernier.

Certes, le couple franco-allemand est essentiel à nos deux pays comme à l'Europe mais, en diplomatie, l'adultère n'est point un crime et la France aurait sans doute tout intérêt à flirter avec d'autres Nations du continent.

21 janvier 2013

220e anniversaire de la mort du roi Louis XVI : méditations politiques et patriotiques au pied de la guillotine

Le roi Louis XVI en costume de sacre

Cet article décidé à rendre hommage à la mémoire du dernier roi de l'Ancien Régime, balayé par la Révolution française, en étonnera plus d'un parmi vous. Pourtant, pour justifier cet hommage et les réflexions que j'en tire, je veux citer une autorité incontestable, l'empereur Napoléon le Grand lui-même. On peut lire dans le Mémorial de Saint-Hélène :

"Il n'appartenait qu'à moi, disait [l'Empereur], de pouvoir relever en France la mémoire de Louis XVI, et laver la nation des crimes dont l'avaient souillée quelques forcenés et fatalités malheureuses. Les Bourbons, étant de la famille et venant du dehors, ne faisaient que venger leur cause particulière et accroître l'opprobre national. Moi, au contraire, partie du peuple, je soignais sa gloire, en faisant, en son nom, sortir des rangs ceux qui l'avaient souillée [...]."

L'Empereur ajoute plus loin "[...] Carnot n'aurait pas osé écrire un mémoire sous mon règne pour se vanter de la mort du roi, et il l'a fait sous les Bourbons."

20 janvier 2013

Humeurs bonapartistes (semaine n°3)



Semaine du 14 au 20 janvier 2013
L'enfer politique est pavé de bonnes intentions paritaires.
La fable de l'Union Sacrée, ou quand la Droite retrouve sa médiocrité politicienne.
Bayrou, un bonapartiste qui s'ignore.

17 janvier 2013

[Analyse] Nicolas Dupont-Aignan : la force d'une conviction, les faiblesses d'un discours

Nicolas Dupont-Aignan durant la campagne présidentielle.
Nicolas Dupont-Aignan est considéré aujourd'hui comme le principal homme politique souverainiste en France. Et sans nul doute à juste titre. Durant la campagne pour l'élection présidentielle, Renouveau Bonapartiste a jugé le programme du président de Debout la République avec beaucoup de perplexité. Si certaines propositions étaient extrêmement séduisantes, l'ensemble souffrait d'importantes faiblesses. En avril, le ton de plus en plus populiste de Nicolas Dupont-Aignan nous porta à condamner vigoureusement sa stratégie, appelant les bonapartistes au vote blanc.

Huit mois après l'élection présidentielle, il nous apparaît pertinent de nous arrêter un instant pour porter à nouveau notre regard sur Nicolas Dupont-Aignan qui, quoique nous ayant beaucoup déçu par le passé, demeure tout à fait capable de nous convaincre dans l'avenir. Pour cela, nous nous appuierons particulièrement sur deux de ses interventions médiatiques des mois précédents : son interview sur RMC et BFM-TV le 8 octobre et celle sur RTL le 26 décembre dernier.

13 janvier 2013

Humeurs bonapartistes (semaine n°2)


Semaine du 7 au 13 janvier 2013
La France engagée auprès du peuple malien.
La voix d'un député UMP favorable au mariage gay.

9 janvier 2013

140e anniversaire de la mort de Napoléon III : hommage à un grand Homme

Sa Majesté l'Empereur

Il y a cent quarante ans s'éteignait, le 9 janvier 1873, à Chislehurst, en Angleterre, le premier président et dernier monarque de l'Histoire de France, trait d'union jusque dans ses fonctions entre le passé et l'avenir de notre pays, l'empereur Napoléon III. En ce jour émouvant pour tous les bonapartistes et plus encore pour ceux qui,comme moi, portent une affection particulière au neveu de l'Aigle, il nous faut nous recueillir un instant sur la mémoire de ce grand Homme incompris qui a présidé à la modernisation pacifiée de la France dans la seconde moitié d'un siècle que son oncle illustre avait inauguré dans le fer des épées et le feu des canons.

En ce jour de commémoration, je veux rendre un hommage appuyé à celui qui dirigea avec un talent incontestable le gouvernement de notre Nation durant deux décennies stratégiques. A côté des bassesses indécentes de l'indigne haine du grand Victor Hugo, il faut se souvenir que le non-moins-grand Louis Pasteur disait de Napoléon III que "son règne rester[ait] comme l'un des plus glorieux de notre Histoire". Homme d'Etat remarquable, humaniste authentique, aux sincères préoccupations sociales, l'Empereur développa dans beaucoup de domaines des ambitions visionnaires qui ne cessent d'étonner encore aujourd'hui.

6 janvier 2013

Humeurs bonapartistes (semaine n°1)


Nous inaugurons aujourd'hui un nouveau rendez-vous sur ce blog : "les humeurs de la semaine". Chaque dimanche à 20h précises, à compter d'aujourd'hui, un nouvel article sera publié sur Renouveau Bonapartiste afin de faire le point sur la semaine écoulée à travers quelques humeurs éparses, cueillies à travers l'actualité. Une manière de porter un regard bonapartiste sur les évènements politiques, sociaux, culturels et internationaux des jours précédents.

En vous espérant nombreux à ce nouveau rendez-vous dominical.

4 janvier 2013

M. Wauquiez, taisez-vous ! (ou le scandale de l'instrumentalisation politicienne autour du mariage gay)

Ces derniers jour ont été, à mes yeux, un tournant dans le débat sur le mariage homosexuel. La décision de l'enseignement catholique de s'investir dans la polémique, suivie des réprimandes légitimes du ministre Vincent Peillon puis des "indignations" indignes de Laurent Wauquiez, tout ceci nous promet un débat malsain et détestable où, de nouveau, usant de l'instrumentalisation et de l'exagération, nos responsables politiques vont construire un débat hystérique, nocif pour le Peuple, la République et la Nation.

Retour sur une polémique où caricature et raccourcis salissent encore notre vie politique.

1 janvier 2013

Revue complète des voeux politiques pour 2013

En ce premier jour de l'an 2013, un ultime coup d'oeil sur 2012 est nécessaire pour considérer les dernières paroles que nous ont adressé nos responsables politiques en guise de voeux pour la nouvelle année. Sacrifiant à une tradition bien établie, ils ont profité de cet instant pour nous adresser un dernier message politique après quelques voeux discrets et convenus.

Des dorures de l'allocution du chef de l'Etat aux panneaux du Pôle Emploi de Nicolas Dupont-Aignan, en passant par les voeux de Dominique de Villepin, Jean-Pierre Bel ou Marine Le Pen, entre autres, Renouveau Bonapartiste vous résume l'essentiel de ces exercices de style annuels.