29 avril 2012

Les dix Commandements du bonapartisme rénové

Napoléon par Jean-Baptiste Mauzaisse

Dans la difficile mission qui nous appartient de rénover le bonapartisme (comme exposée ici) afin d'en faire l'avant-garde souverainiste d'une France libérée à tout les niveaux, il est essentiel de définir, autour de l'idée napoléonienne placée au coeur de nos convictions, plusieurs grands axes essentiels qui puissent constituer l'armature d'une rénovation solide du bonapartisme.

23 avril 2012

Premier tour : quelques vérités à rétablir, quelques enseignements à tirer, et un bonapartisme à rénover





Le premier tour de l'élection présidentielle s'est déroulé hier, 22 avril, et les résultats définitifs ont été proclamés aujourd'hui par le Conseil constitutionnel : François Hollande (28,63%) arrive en tête, coiffant de peu Nicolas Sarkozy (27,18%), premier président sortant à arriver en seconde position ; derrière le duo qui disputera le second tour se tiennent Marine Le Pen (17,90%), Jean-Luc Mélenchon (11,11%) et François Bayrou (9,13%). Enfin, les "petits candidats" ferment la marche : Eva Joly (2,31%), Nicolas Dupont-Aignan (1,79%), Philippe Poutou (1,15%), Nathalie Arthaud (0,56%) et Jacques Cheminade (0,25%) qui recule de trois centièmes par rapport à 1995 ...

Toute la presse nationale et même internationale commente l'évènement dans tout les sens, et c'est à la fois légitime et nécessaire. Je me permets ici cependant de corriger quelques informations sur la base simple et efficace des faits historiques, ainsi que de dresser les principaux enseignements qu'il faut tirer, pour nous français mais aussi, et surtout, pour nous bonapartistes, dont le devoir, dès aujourd'hui, est de reprendre le flambeau souverainiste pour lui rendre l'éclat qu'il a perdu.

16 avril 2012

Les staliniens du Front de Gauche

Drapeau de l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS)
Habité par l'esprit d'équité républicaine, et en cela autant adversaire des extrêmes de Droite comme des extrêmes de Gauche, je suis révolté par la "bienveillance" avec laquelle les médias et nombre de nos compatriotes considèrent le Front de Gauche, comme si un extrémiste de Gauche était plus fréquentable qu'un extrémiste de Droite.

En plus de défendre des programmes économiques ubuesques, ou une vision dépassée de la société, assumant de la fonder dans la discrimination sociale, l'extrême-gauche contient en son sein des éléments issus d'une tradition politique dangereuse : le stalinisme. Et, comme on nous noie sous les reportages (légitimes !) qui nous montrent les éléments pétainistes et antisémites du Front National, afin de respecter un minimum l'équité de traitement des extrêmes, je vais m'attacher à vous présenter les éléments staliniens du Front de Gauche.

13 avril 2012

Dupont-Aignan tombe les masques

Ce soir, en regardant le Grand journal de Canal+, j'ai été particulièrement choqué par la sortie bassement populiste du candidat de Debout la République, pourtant plutôt talentueux en temps normal ; un choc d'autant plus grand qu'il s'ajoute aux nombreuses déceptions que la candidature de Nicolas Dupont-Aignan accumule ces dernières semaines. Vous pouvez visionner la séquence ici.

Vers le naufrage électoral.
A mes yeux, ce soir, Nicolas Dupont-Aignan a révélé son vrai visage : un candidat caricatural au populisme ridicule, davantage fossoyeur que leader du souverainisme que nous aimons.

EVENEMENT : après le grand oral, le bulletin de notes des candidats


Mercredi et Jeudi soirs, France 2 a proposé une émission spéciale consacrée à l'élection présidentielle ; en remplacement du débat initialement désiré par de nombreux candidats, on a vu les dix prétendants se succéder pour seize minutes et trente quatre secondes de temps de parole chacun. Ces prestations ont été décrites par la presse comme "le grand oral des présidentielles". En conséquence, comme dans tout les oraux, maintenant que l'examen est achevé, il est temps de rendre les notes à chaque élève ! Voici donc les notes et les commentaires attribués à chaque candidat à l'élection présidentielle ; ils sont classés dans l'ordre croissant des notations.
NB : les notes et commentaires attribués ne portent pas sur les programmes globaux des candidats ou sur l'ensemble de la campagne mais strictement sur les prestations des candidats lors de cette émission spéciale.

1 avril 2012

En 2012, quel candidat pour les bonapartistes ? (2/2)


Nicolas Dupont-Aignan, candidat bonapartiste ?

Dans le précédent article, nous avions mis de côté successivement tout les candidats à la présidentielle, tous éloignés à l'extrême des idéaux bonapartistes. Cette constatation est révélatrice d'une élection présidentielle dont la principale caractéristique est de décevoir le peuple français. Cette course à l'Elysée est une surenchère de stratégies de communications stériles qui n'intéressent pas les français. Sur ce ring ridicule, quel candidat pour les bonapartistes ? Certains d'entre nous penchent pour un soutien à la candidature de Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République). Mais les bonapartistes ne devraient-ils pas préférer le vote blanc au vote Dupont-Aignan ? Après avoir lu son programme, voici mon analyse de sa candidature.